27 mars 2014

Questionnaire carte scolaire

Vous trouverez le questionnaire à remplir et à nous remettre si vous craignez une fermeture de poste ou si vous demandez ue création de poste.Questionnaire_carte_scolaire_2014

Posté par celchop à 21:34 - Permalien [#]
Tags :

SNUDI et Gilets jaunes

A propos de la lettre ouverte des gilets jaunes contre la réforme des rythmes scolaires

 

Depuis quelques jours les syndicats départementaux du SNUDI-FO sont sollicités, par la coordination des « Gilets jaunes » pour signer « une lettre ouverte aux organisations syndicales  des enseignants et des parents d ‘élèves » 

 

Quelles que soient les intentions et même si cette lettre prend l’apparence de nous attribuer un bon point, les gilets jaunes restent un collectif hétéroclite, qui mêle de manière indifférenciée les enseignants, les parents, les ATSEM, les animateurs et les autres acteurs de l’éducation, dont la principale caractéristique est de se substituer aux organisations syndicales et en premier lieu au SNUDI-FO.

 

Le SNUDI-FO  ne peut remettre en cause son indépendance en s’intégrant dans un collectif qui, par nature, a vocation à instaurer une tutelle contraire à la préservation de celle-ci.

 

 

Plusieurs remarques :

Une lettre qui oublie « la territorialisation de l’école et de notre statut de fonctionnaire d’Etat ».

 

Une lettre qui affirme « Nous voulons être réellement représentés » : le SNUDI-FO représente les personnels et en premier lieu ses adhérents en respectant le mandat d’abrogation du décret du 24 janvier.

Quand aux adhérents des autres OS,  il leur appartient de régler ce problème en interne.

 

Une lettre de dénonciation et d’amalgame des OS qui ne correspond pas à notre recherche d’unité d’action sur ce dossier.

 

  • Il n’est donc pas possible de répondre positivement à la proposition de signature de  cette lettre ouverte.

 

 

Montreuil le 27 mars 2014

Le SN

Posté par celchop à 21:32 - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2014

Vos photos

Il n'est pas trop tard pour envoyer vos photos pour montrer votre opposition à la réforme PEillon.

Pour exemple, nous vous mettons celle de l'école de Plouvien.

Plouvien soutien mouvement

Posté par celchop à 10:39 - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2014

Hommage à Marc Blondel

Hommage à Marc Blondel

 La FNEC FP-FO s’associe à l’hommage de la Confédération à Marc Blondel, secrétaire général de la confédération de 1989 à 2004.

 La FNEC FP-FO salue la mémoire d’un militant syndicaliste qui a su exprimer en toutes circonstances, avec force et talent, les valeurs de l’indépendance syndicale pour défendre les revendications des salariés et l’existence d’une confédération indépendante et laïque.

 En particulier, les militants de la FNEC FP-FO se souviennent du rôle déterminant qu’a joué Marc Blondel au début des années 80 quand la cgt-FO a décidé de renforcer et développer le syndicalisme confédéré dans l’enseignement .

 Comme secrétaire général de la cgt-FO, Marc Blondel a toujours suivi avec une extrême attention le développement de la FNEC FP-FO et de ses syndicats dans l’enseignement, la culture, la formation professionnelle et les universités.

 Marc Blondel en toutes circonstances a exprimé l’attachement de la confédération Force Ouvrière à la laïcité de l’école et de l’Etat et à la nécessité d’une fonction publique républicaine pour garantir la démocratie. Jean Claude Mailly a su confirmer cet attachement.

 

La FNEC FP-FO adresse à Josiane, son épouse, à sa famille et à ses proches, ses plus fraternelles condoléances.

 Montreuil, le 19 mars 2014.

Posté par celchop à 19:01 - Permalien [#]
Tags : ,

Chantier métier: FO rejette les propositions du ministre

« Chantier métiers » :

Force Ouvrière ne s’associe  à aucun « accord » et rejette les propositions du ministre.

 

 

 

Le 17 mars, le ministre de l’Education nationale a convoqué les fédérations syndicales à une réunion baptisée « comité de suivi des accords relatifs aux métiers », pour leur faire communiquer par son directeur adjoint de Cabinet un calendrier de mise en œuvre des décisions prises à l’issue des groupes de travail qui se tiennent depuis la mi-novembre pour adapter les statuts de toutes les catégories de personnels à sa loi de refondation de l’école.

 

Il n’y a eu dans cette réunion aucune discussion sur le contenu des propositions unilatérales du ministre. Les représentants de la FNEC FP-FO ont indiqué qu’ils s’étonnaient de l’intitulé « comité de suivi » alors qu’il n’y a aucun accord et que les décisions annoncées sont celle du seul ministre.

 

Les représentants de la FSU, de l’UNSA, du SNALC et de la CFDT ont délivré un satisfecit au ministre pour la méthode de discussion, son calendrier, un « dialogue social bon et efficace ».

 

La FNEC FP-FO continuera à s’exprimer sur la base des revendications des personnels et ne cautionnera pas les premiers décrets statutaires soumis au Comité Technique Ministériel du 27 mars prochain.

Ces projets de décrets ne répondent en aucune manière aux attentes des personnels en matière de conditions de travail et de rémunération des personnels et remettent en cause les garanties statutaires fondamentales liées au statut de fonctionnaire d’Etat.

 

 

 

Montreuil, le 19 mars 2014

Posté par celchop à 19:00 - Permalien [#]
Tags :

Rythmes scolaires: nouveau communiqué du SNUDI

Rythmes Scolaires

Tous les problèmes vont resurgir

 

La mobilisation du 18 mars à l’appel de FO et de la CGT, avec la FSU et Solidaires, pour refuser le pacte de responsabilité et ses 50 milliards d’euros de coupes budgétaires supplémentaires constitue un avertissement pour les pouvoir publics. C’est une mise en  garde tant vis-à-vis du pacte de responsabilité que de la réforme des rythmes scolaires, des projets de décrets sur les obligations de service des professeurs du second degré, emblématiques d’une logique de territorialisation de l’école et du statut des enseignants fonctionnaires d’Etat.

Avec le décret du 24 janvier 2013,

tout l’édifice réglementaire est menacé de dislocation

Le ministre peut bien recourir à la méthode Coué, en annonçant que 92% des communes seraient prêtes pour la rentrée 2014, pour autant tout va resurgir dans quelques jours : temps partiel remis en cause, annualisation des obligations de service des titulaires-remplaçants, problème de sécurité, utilisation concurrente des salles de classes pour les APC…C’est tout l’édifice réglementaire qui est menacé de dislocation.

 

Des chartes ou protocoles d’utilisation des classes qui aggravent la territorialisation

Ainsi dans plusieurs communes et départements, des chartes ou protocoles d’utilisation des salles de classe sont proposées à la signature conjointe des directeurs d’école, des IEN et des élus en charge des affaires scolaires.

Ces chartes, qui ne donnent aucune garantie quant au respect de l’article L 212-15 du code de l’éducation, placent les enseignants en position de contractualisation avec les collectivités locales ce qui est contraire à l’indépendance statutaire des enseignants.

 

Le CHS-CT de l’Isère demande que «les classes soient réservées à l’enseignement»

Le CHS-CT (comité hygiène et sécurité) de l’Isère rappelle son avis du 3 juin 2013 : «l’utilisation des salles de classes hors temps scolaire entraînerait, du fait de la nécessité de réorganiser la classe, une perte de temps d’enseignement pour les élèves et un surcroît de travail pour les enseignants ainsi que des risques de dégradation et de disparition du matériel», a adopté le 28 janvier un vœu qui demande expressément «que les salles de classes (…) soient réservées à l’enseignement.»

 

Et les écoles privées sont exonérées du décret du 24 janvier !

Dans le même temps les écoles privées, exonérées du décret du 24 janvier 2013, bénéficient d’un afflux d’inscription de la part de parents refusant la réforme.

 

Le décret doit être abrogé

La réforme doit être suspendue à la rentrée 2014 comme l’ont demandé le 18 décembre, les syndicats FO, CGT, SUD et FSU des enseignants du 1er  degré et des personnels territoriaux. La réforme des rythmes scolaires doit être remise à plat par le retrait du décret du 24 janvier.

 

Le SNUDI-FO ne sera pas au comité de suivi du 10 avril

Le SNUDI-FO, qui n’entend pas cautionner de quelque manière que ce soit le décret du 24 janvier et ses conséquences statutaires, ne participera pas  à la réunion du comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires le  10 avril.

Montreuil le 19 mars 2014

Posté par celchop à 18:57 - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mars 2014

Mutations interdépatementales informatisées: résultats catastrophiques

Mutations interdépartementales informatisées :

des résultats catastrophiques !

 

23,09% de « satisfaction » en 2014
contre 40 % avant 2011

Les résultats des mutations 2014 restent catastrophiques pour des milliers de collègues : seuls 3949 enseignants sur 17 099 obtiennent satisfaction sur un de leurs vœux, soit 23,09% seulement ! 43,01% au titre du rapprochement de conjoints.

 Avant 2011, 40 % des collègues obtenaient satisfaction et 60% au titre du rapprochement de conjoints.

Si les résultats des mutations 2014 sont légèrement en hausse par rapport aux résultats de 2013 (23,09% de satisfaction contre 21,29% en 2013), ils restent très en deçà de ceux obtenus avant 2011 date de la mise en œuvre de la nouvelle note de service ministérielle.

Un droit remis en cause par la politique d’austérité et le pacte de responsabilité

En réduisant chaque année le nombre de postes de PE, le ministère a déjà contraint des milliers de Professeurs d’écoles à financer leur « non-mutation », soit en demandant une mise en disponibilité ou un congé parental (sans traitement), soit en demandant un temps partiel pour rejoindre leur conjoint et leur famille pour une partie de l’année.

En ne rétablissant pas immédiatement tous les postes supprimés et en « bloquant » des milliers de postes dans les départements pour tenter de pallier vainement à la disparition de la formation des stagiaires consécutive de la mastérisation des concours, le ministère condamne des milliers de PE titulaires à ne plus pouvoir muter pendant des années.

C’est donc bien la politique d’austérité appliquée depuis des années à l’Éducation nationale qui conduit à cette situation catastrophique. Le pacte de responsabilité du président de la République avec ces 50 milliards d’euros ne peut qu’aggraver cette situation.

Les calibrages académiques (solde des entrants et des sortants) fixés par les recteurs et les inspecteurs d’académies pour les mutations s’inscrivent dans ce cadre.

Une logique de territorialisation contre le droit à muter

Cette remise en cause du droit à muter, constitutif du statut de fonctionnaire d’Etat des enseignants se développe au moment où le ministre Peillon, avec le décret du 24 janvier 2013 sur les rythmes scolaires, engage un processus de territorialisation de l’école et du statut des enseignants place les enseignants du 1er degré sous la tutelle des élus locaux. (Rappelons que ce droit national n’existe pas pour les fonctionnaires territoriaux...).

Le droit à mutation doit être respecté !

Le SNUDI FO n’accepte pas, il interviendra dès la CAPN du 25 mars

Dans l’immédiat les résultats catastrophiques des mutations 2014 doivent être corrigés dans la phase des exeat-ineat. Ainsi les 6 PE ayant obtenu une RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) bénéficiant de la bonification des 800 points et qui, pour autant, n’ont pas obtenu de mutation doivent l’obtenir lors de la phase exeat-ineat ainsi que tous ceux qui tout en relevant de la RQTH (dossiers médicaux graves) n’ont pas obtenu les 800 points à la CAPD de leur département.

Le SNUDI-FO interviendra dès la CAPN du 25 mars auprès du Ministre pour que des directives soient données aux IA afin de régler dès maintenant toutes les situations et en particulier toutes celles relevant du rapprochement de conjoints ou du handicap non satisfaites, accorder les exeat-ineat et, en tout état de cause, faciliter l’octroi des temps partiels annualisés pour les collègues qui en feraient la demande.

Posté par celchop à 12:33 - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2014

Vos photos

Nous attendons avec impatience votre photo ou message accompagné(e) du nom de votre commune!

Soyez créatifs!!!

Posté par celchop à 22:14 - Permalien [#]
07 mars 2014

18 mars: agissons!

Le SNUDI 29 appelle à la grève interprofessionnelle du 18 mars lancée nationalement par FO CGT SOLIDAIRES et la FSU contre les politiques d’austérité et le pacte de responsabilité.

 Le calendrier scolaire posant des difficultés d’organisation, nous proposons aux collègues qui n’ont pas pu s’engager dans cette grève mais qui soutiennent la grève interprofessionnelle et refusent la réforme PEillon, de le manifester de la manière suivante :

Sortez  devant votre école quelques minutes sur la pause méridienne et prenez quelques minutes pour nous envoyer un message ou une photo. Envoyez-les sur la boîte du SNUDI snudi.fo@orange.fr.

Nous vous proposerons un melting pot de l’ensemble, l’idée étant de montrer que le mécontentement se fait sentir dans de nombreuses écoles.

Il est temps de se tourner vers le seul syndicat qui s’est clairement positionné contre la mise en place des « rythmes » et qui continue à demander l’abrogation du décret PEillon.

Posté par celchop à 16:29 - Permalien [#]
Tags : ,