16 mars 2017

RIS à MELLAC

logo RISLE SNUDI FO 29 vous propose le vendredi 24 mars 2017 une RIS à MELLAC de 13h30 à 15h sur le thème de l'inclusion.

Venez nombreux. Ces heures sont déductibles de heures de conférence pédagogiques (ou M@gistère).

Posté par celchop à 22:54 - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2017

INFORMATIONS MOUVEMENT 2017

 

Le serveur ouvrira le 17 mars et ce durant 15 jours.

La commission paritaire aura lieu le 18 mai.

Posté par celchop à 22:17 - Permalien [#]
Tags :
01 mars 2017

Compte-rendu du CHSCT-D du 17 janvier 2017

 

Compte-rendu du CHSCT-D du 17 janvier 2017
Dans l’Education Nationale, Le travail ce n’est pas la santé !
A la déclaration de la FNEC FP FO remettant en cause la politique d’inclusion, l’Inspectrice d’Académie a répondu sur l’inclusion que « les affectations en structures adaptées pouvaient demander des délais ». La réponse de l’Inspectrice d’Académie relève de l’euphémisme. Dans la réalité, on le sait des élèves restent scolarisés en collège, en LP pendant plusieurs années faute de places en structures spécialisées. Et bien souvent, l’administration ne réagit vraiment que lorsque des faits de violence sont commis envers des personnels ou d’autres élèves.
Au sujet de la situation des personnels touchés par la fermeture du Collège Kérichen, elle précise que l’administration « n’a pas connaissance de cette situation mais qu’elle ne demande qu’à les accompagner et approfondira la situation, et que le médecin de prévention peut être un de leurs interlocuteurs ».
Ce CHSCT-D a été l’occasion pour le Docteur Goyec, médecin de prévention de présenter le rapport du service médical académique de l’antenne de Brest pour l’année scolaire passée.
Elle note que sur 513 consultations, il y a 40% de nouveaux consultants auxquels il faut rajouter les situations traitées par téléphone ou par étude sur dossiers. La majorité des collègues qui ont consulté ont entre 40 et 60 ans. 87% sont enseignants.
- 55% des patients sont touchés par des pathologies psychiques
- 20% par des pathologies relevant de la rhumatologie.
Le Docteur Goyec constate « une augmentation croissante des consultations pour mal-être au travail dans l’académie » : 12,8% des consultations en 2014-2015 et 20,6% en 2015-2016. Le Docteur Goyec fait aussi le constat chez les consultants de demandes de travail à temps partiel.
Les « facteurs exprimés favorisant un mal être au Travail »recensés par le Docteur Goyec sont les suivants ; ils parlent d’eux-mêmes et sont le signe de la détérioration de l’état de santé des personnels en raison de la profonde dégradation des conditions de travail :
PERSONNELS ADMINISTRATIFS (secrétaires catégorie C et B, gestionnaires d’établissement catégorie B le plus souvent)
Travail assez souvent sous pression, tâches régulièrement interrompues
 Manque de temps d’apprentissage et de formation en arrivant sur un nouveau profil de poste dans un nouvel établissement, manque parfois d’accompagnement et d’information de la part de la hiérarchie
 Exigence émotionnelle soutenue avec tensions dans la relation avec le public et agressions verbales de la part du public notamment sur des postes de gestions des contrats AESH et des bourses.
PERSONNELS ENSEIGNANTS:
 Souffrance de plus en plus souvent exprimées par les enseignants du 1er degré : attachés à leur métier mais difficultés à prendre du recul face aux problématiques diverses rencontrées.
 Davantage de tension en lien avec l’évolution de la population élèves, parents, voire ATSEM (élévation de leur niveau au recrutement et frustrations): obligation de prendre sur soi
 Rythme et charge de travail (AP, réunion équipes éducatives, suivi individualisé élèves, évolution des programmes et formation continue…)
 Manque de soutien des collègues et de la hiérarchie (déficit de communication et qualité de l’accueil des nouveaux personnels parfois insuffisante notamment dans le second degré favorisant l’usure des TZR)
 Manque de moyens matériels (locaux anciens inadaptés), humains (attente d’un recrutement AESH), de formation à l’occasion de l’évolution du métier ou pour assurer des missions de direction.
 Débord du professionnel sur la vie privée (temps de préparation, problématiques élèves envahissantes)
 Manque de reconnaissance et de perspectives autres de carrière (faire face à l’usure professionnelle)
FO a dénoncé le fait que les pressions s’accentuent sur les collègues, sans compter la violence physique et morale que subissent les Collègues dans certains établissements. Pour FO, la dégradation de l’état de santé des personnels est bien la traduction de la mise en place des contre-réformes successives dans le 1er et le second degré et le développement de la politique d’inclusion des élèves relevant de structures adaptées. Dans le 1er degré, la mise en place des quatre jours et demi et des TAP est à l’origine de cette dégradation. Le Docteur Goyec dit elle-même s’en rendre compte.
Valérie Plouchard, Céline Chopin,
représentantes FNEC FP FO au CHSCT du Finistère.

Posté par celchop à 14:17 - Permalien [#]
Tags :