23 avril 2019

Voici notre communiqué envoyé ce jour en réponse à l'article concernant les rythmes à BREST au télégramme et Ouest France

Voici notre communiqué envoyé à la presse concernant les rythmes scolaires à BREST
« Le SNUDI FO a accompagné et soutenu la mobilisation des enseignants brestois contre le projet qui avait été précédemment proposé par la mairie et pour qu’un retour à 4 jours puisse faire l’objet d’une réelle concertation.
 
Les nouveaux rythmes qui seront mis en place à la rentrée prochaine, même s’ils sont « moins pire » que ceux prévus par le projet initial ne nous satisfont pas. Ils génèrent d’autres problèmes, toujours liés à la subordination des temps consacrés à l’enseignement à ceux des temps du péri-scolaire. De plus, ils maintiennent l’inégalité entre l’école publique et l’école privée, affranchie, elle, de ces règles.
 
Les revendications doivent désormais être nationales. Nous demandons l’abrogation du décret Peillon qui n’est désormais appliqué que dans 10% des communes. Pour la survie de l’École de la République, pour la défense de notre statut de fonctionnaire d’État, contre la municipalisation, la semaine de 4 jours sur 36 semaines doit devenir la norme ! »

Posté par celchop à 21:00 - Permalien [#]
Tags : ,

04 avril 2019

Analyse de FO suite aux modifications du projet à BREST

En réponse au mail de SUD, avec qui nous ne partageons pas l’analyse...
Oui, c’est un fait, la mobilisation baisse…Mais il faut dire que les enseignants brestois se sont sentis bien seuls ces derniers jours. Entre la FCPE, refusant tout débat et empêchant les APE de remettre en cause la semaine de 4,5 jours, la mairie, soutenue par la majorité municipale et les associations qui en dépendent, les animateurs à qui nous avons été présentés comme des licencieurs potentiels… Tout a été fait pour que le débat ne soit pas possible et qu’aucune consultation n’ait lieu.
Aucune transparence, aucune démocratie, aucune réelle écoute des enseignants, nous avons du mal à trouver des raisons de nous réjouir.
Le SNUDI FO a accompagné et soutenu la mobilisation des enseignants brestois contre le projet qui avait été précédemment proposé par la mairie et pour qu’un retour à 4 jours puisse faire l’objet d’une réelle concertation. C’est le rôle d’un syndicat de défendre les conditions de travail des salariés qu’il représente…
Les nouveaux rythmes qui seront mis en place à la rentrée prochaine, même s’ils sont « moins pire » ne nous satisfont pas. Ils génèrent d’autres problèmes, toujours liés à la subordination des temps consacrés à l’enseignement à ceux des temps du péri-scolaire (les enseignants de Brest les connaissent trop bien pour qu’il ne soit pas nécessaire de développer). Et ils maintiennent l’inégalité entre l’école publique et l’école privée, affranchie, elle, de ces règles.
Les revendications doivent désormais être nationales. Nous demandons l’abrogation du décret Peillon qui n’est désormais appliqué que dans 10% des communes. Pour la survie de l’École de la République, pour la défense de notre statut de fonctionnaire d’État, contre la municipalisation, la semaine de 4 jours sur 36 semaines doit devenir la norme !
Katia Mignot, pour le SNUDI-FO

Posté par celchop à 18:40 - Permalien [#]
Tags : , ,