27 janvier 2016

GREVE DU 26 communiqué

2016_01_27_Communiqu__presse_Gr_ve_du_26_janvier

Posté par celchop à 16:39 - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2016

Tous en grève le 26/01

 

Le 26  janvier 2016, tous en grève dans les écoles !

Rassemblement à BREST et à QUIMPER à 11h

 

Les effets sur les services publics d'une politique gouvernementale qui finance, sans réelles contreparties, les aides aux entreprises en diminuant la dépense publique sont désastreux.

Dans ce contexte d'austérité, les écoles ne sont pas épargnées et les conditions de travail des personnels des écoles se sont dégradées ces dernières années, notamment suite à la réforme des rythmes scolaires accentuée par les ingérences grandissantes des municipalités.

Par ailleurs, la question des moyens accordés réellement à l’école reste d’actualité avec des classes toujours aussi chargées, l'absence de soutien, notamment le manque de Rased, et de formation continue. 

Concernant les enseignants des écoles, il est plus que temps que le gouvernement reconnaisse leur investissement et leur professionnalisme pour la réussite de leurs élèves et mette fin à leur déclassement salarial qui les place en bas de l'échelle des comparaisons internationales.

Pour la première fois depuis cinq ans, et suite aux mobilisations des agents, un rendez-vous salarial pour les fonctionnaires est prévu en février prochain.

Les enseignants des écoles sont concernés à plusieurs titres.

Il s'agit, d'une part, de revaloriser significativement les salaires « gelés » depuis près de 6 ans, sachant qu'en réalité les salaires nets baissent chaque année en raison de la hausse des cotisations retraite.

L'enjeu est, d'autre part, d’obtenir une ISAE à 1 200 euros par an pour tous les PE et son intégration dans le salaire, ainsi qu’une amélioration significative des carrières.

Les personnels des Écoles doivent peser pour que ce rendez-vous salarial permette d’obtenir des avancées significatives pour l'augmentation de leurs salaires. 

Les organisations syndicales SNUipp FSU, SNUDI FO, CGT Educ’action et SUD éducation  appellent l’ensemble des enseignants et personnels des écoles à se mettre en grève, avec l'ensemble des agents de la Fonction Publique, pour exiger une revalorisation immédiate et significative de la valeur du point d’indice, le triplement de l'ISAE et le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat.

Elles affirment par ailleurs leur solidarité avec les enseignants du 2nd degré et les 15 organisations syndicales qui les appellent à la grève pour l’abrogation de la réforme du collège.

 

 

Montreuil le 14 janvier 2016

Posté par celchop à 15:50 - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2015

Grève du 19: le premier degré aussi?

19_mai___05_05_2015_1

Posté par celchop à 17:44 - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2015

Pourquoi FO n'appelle pas à la grève le 03/02

Communiqué du scrétaire national du SNUDI FO:

                                                                                                                   Garder le cap de l’indépendance

Depuis le 1er janvier, le pacte de responsabilité avec ses 50 milliards de cadeaux aux patrons est entré en vigueur. La loi Macron, en débat à l’Assemblée nationale, minerait tout l’édifice du Code du travail. La réforme territoriale est lancée avec ses 13 régions en contradiction avec l’existence d’un rectorat dans chacune des 24 académies et d’une inspection académique dans chacun des 101 départements.

C’est un affaiblissement sans précédent de l’unité de la République.

Dans les négociations sur le dialogue social, le MEDEF entend imposer une instance unique de représentation pour supprimer les Délégués du Personnel, les Délégués Syndicaux et les CHS-CT pour mieux faciliter les accords d’entreprise dérogatoires au Code du travail. Face au refus d’accepter un tel projet, notamment celui de FO, le Président de la République «fait pression pour qu’il y ait un accord».(*)

La même logique est à l’œuvre dans l’Education nationale avec la loi de refondation de Vincent Peillon, la généralisation des rythmes scolaires, la filière de métier des psychologues …et aujourd’hui les mesures préconisées le 22 janvier par la ministre qui risquent pour nombre d’entre elles d’aller à l’encontre des principes de la loi du 9 décembre 1905 instaurant la laïcité institutionnelle.

PEDT …

En 2015, Najat Vallaud Belkacem entend bien avancer dans la généralisation des PEDT «à partir de 2015-2016, il faudra également que ces activités périscolaires soient organisées dans le cadre d’un PEDT» pour pouvoir continuer à percevoir le fonds de soutien, déclare-t-elle le 5 janvier à la presse.

Conventions contractuelles…

Elle ne cache pas non plus sa volonté (Conseil Supérieur de l’Education nationale du 18 décembre) de systématiser les conventions contractuelles entre l’Education nationale et les associations d’élus dans le but avoué de regroupement/mutualisation des écoles en milieu rural au sein des RPI. Déjà 32 % des communes n’ont plus d’école. C’est tout le maillage du territoire national qui est remis en cause.

Salaire, postes, conditions de travail concernent tous les  fonctionnaires et au-delà tous les salariés

C’est dans cette situation que la FSU a pris la lourde responsabilité d’appeler seule à la grève le 3 février sans aucune discussion possible entre organisations.

● Comment espérer mettre un coup d’arrêt à la politique d’austérité qui baisse les salaires, et supprime les postes dans toute la Fonction publique en s’adressant aux seuls enseignants ?

● Comment appeler à la mobilisation sans aucune référence aux menaces contre notre statut de Professeur des Ecoles  fonctionnaire d’Etat et en premier lieu l’incontournable exigence de suspension de la réforme des rythmes scolaires et l’abrogation des décrets Peillon/Hamon et des PEDT qui l’accompagnent ?

Indéniablement la grève interprofessionnelle est à l’ordre du jour

Toutes les initiatives d’union nationale prenant appui sur la légitime indignation suscitée par les attentats n’y peuvent rien : les revendications demeurent !

Preuve en est la grève des chauffeurs routiers, la mobilisation des personnels en éducation prioritaire, la grève des lycées hôteliers le 13 janvier… autant d’irruptions qui nourrissent l’appel des URIF FO, CGT, FSU et SUD-Solidaire à un rassemblement à Paris le 26 janvier contre le projet de loi Macron, l’appel des fédérations FO, CGT, SUD à la grève des cheminots, le 29 janvier, contre la réforme ferroviaire…

Le Congrès confédéral (du 2 au 6 février à Tours) discutera d’un appel à une manifestation nationale avec grève interprofessionnelle pour en finir avec la politique d’austérité et le pacte de responsabilité. C’est le sens profond des très bons résultats obtenus par Force Ouvrière dans toute la Fonction publique aux élections professionnelles de décembre.

Au SNUDI-FO, nous y sommes prêts !

Montreuil, le 26 janvier 2015

Norbert Trichard

Secrétaire général

(*)Déclaration de JC Mailly à l’AFP le 19 janvier

Posté par celchop à 16:47 - Permalien [#]
Tags : ,
25 avril 2014

Grève du 15 mai: la position du SNUDI et tract concernant entre autres les salaires

Force Ouvrière n'a pas signé l'appel commun de l'intersyndicale CFDT - CFTC – CGT – FA/FPT - FSU - SOLIDAIRES - UNSA  appelant "les agents des trois versants de la Fonction publique à une journée nationale d'action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail...)". Cet appel ne contient aucune revendication chiffrée, ni la remise en cause du pacte de responsabilité.

En revanche, et dans la continuité de ses revendications, réaffirmées lors du dernier Conseil national et dans la continuité du 18 mars, FO appelle à la grève le 15 mai sur des revendications claires.

Vous trouverez ci-joint l'appel du SNUDI-FO

Norbert Trichard

tract_SNUDI_FO_nal___15_mai

Posté par celchop à 20:42 - Permalien [#]
Tags : ,

27 février 2014

Gel du point d'indice!

2014_02_26_TRACT_FGF_FO_MOBILISATION_18_MARS_2014_1

Posté par celchop à 15:05 - Permalien [#]
Tags : ,

Faire grève: les consignes

Consignes_de_gr_ve

Posté par celchop à 15:00 - Permalien [#]
Tags :
12 février 2014

18 mars: grève interprofessionnelle et manifestations

« Emploi, salaires, services publics, sécurité sociale, ce que nous devons revendiquer, ce que nous devons défendre, ce que nous devons exiger !

La France est comme un volcan.

Notre rôle, c’est aussi, une fois les revendications définies, de mettre en place les conditions pour obtenir satisfaction.

Nous savons toutes et tous que rien ne nous sera donné, que tout devra être arraché. Cela passe certes par la négociation, mais aussi par l’action, deux faces complémentaires du rapport de force.

C’est pourquoi, en ce 29 janvier 2014, au nom de la commission exécutive confédérale unanime, nous avons décidé de faire du 18 mars une journée de rassemblements et manifestations. Et nous sommes prêts à le faire avec d’autres organisations syndicales partageant les mêmes préoccupations.

Et je m’adresse aux autres syndicats aussi pour faire de ce 18 mars une journée de grève interprofessionnelle.

A FORCE OUVRIERE, nous y sommes prêts.

A FORCE OUVRIERE, nous sommes déterminés.

A FORCE OUVRIERE, nous en avons déjà le mandat. »

(Extrait du discours de Jean Claude Mailly devant 6000 militants réunis à Paris le 29 janvier)

La FNEC FP-FO appelle à la grève interprofessionnelle
et aux manifestations le mardi 18 mars 2014.
  • le gel du point d’indice est confirmé pour cette année pour la 4ème année consécutive et une 5ème année se profile
  • le pouvoir d’achat, les régimes indemnitaires, les mesures catégorielles sont en berne
  • les « rumeurs » de Vincent Peillon nous annoncent le blocage des promotions et des avancements d’échelon (1,2 Milliards d’économie par an !)
  • les crédits d’action sociale sont amputés
  • les crédits de fonctionnement sont sabrés
  • tous les établissements et services sont en sous-effectif, partout il manque des postes, des heures, des classes
  • les garanties statutaires sont toutes remises en cause pour les adapter à un service public territorialisé.

On nous annonce encore plus d’individualisation des traitements et des carrières.

La sécurité sociale est menacée de fiscalisation complète. Le « pacte de responsabilité », c’est 65 milliards d’économies sur le dos des salariés et 50 milliards de cadeaux aux patrons (allègement de charges et crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi).

La FNEC FP-FO appelle à la grève interprofessionnelle le 18 mars 2014 :

  • pour l’augmentation des salaires
  • pour la défense de nos statuts et de nos missions
  • pour la défense de la sécurité sociale
  • contre toutes les mesures d’austérité.

Montreuil, le 11 février 2014                18_mars_appel_FNEC_FP_FO

Posté par celchop à 20:09 - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 novembre 2013

Grève du 5 décembre pour le retrait du décret: l'appel du SNUDI 29

Gr_ve_5_d_c_SNUDI_FO29

 

De plus en plus isolé, le ministre Peillon ne peut se prévaloir  d'aucun consensus en faveur de sa réforme des rythmes…


JEUDI 5 DECEMBRE, TOUS ENSEMBLE, TOUS EN GREVE

dans l'unité syndicale et interprofessionnelle
des enseignants et des territoriaux des écoles !


Au plan national, les organisations syndicales FO, CGT et SUD des enseignants et territoriaux des écoles et SNUipp-FSU appellent à la grève jeudi 5 décembre pour la suspension de la réforme des rythmes, contre sa généralisation en 2014...

 

Au plan départemental, le SNUDI-FO29 appelle à la grève et manifestation ce jeudi 5 décembre, avec les Territoriaux FO, pour  revendiquer :

-la suspension immédiate de la mise en œuvre du décret Peillon instaurant les nouveaux rythmes scolaires,

 

-l’abrogation du décret du 24 janvier 2013

 

 

L’intersyndicale départementale SNUIPP et Sud, ayant proposé d’autres mots d’ordre, le SNUDI-FO29 ne peut pas signer l’appel commun départemental.

Le ministre est de plus en plus isolé ; nous pouvons gagner par notre mobilisation unitaire syndicats - enseignants - parents d'élèves, avec les élus locaux qui refusent une école publique inégalitaire, selon la richesse des communes. Tous en grève le 5 décembre !

Envoyez au plus vite et avant lundi 2 décembre minuit, votre avis de participation à la grève

Posté par celchop à 12:56 - Permalien [#]
Tags : , ,
21 novembre 2013

Communiqué des fédérations FO-CGT et SUD du 21 novembre 2013

appel à la grève nationale dans l’unité le jeudi 5 décembre
Le 14 novembre, la Fédération des Services Publics CGT, la CGT Educ’action, la
FNEC-FP-FO, la Fédération SPS-FO, la Fédération SUD Éducation, la Fédération
SUD Collectivités Territoriales et la FAEN ont appelé à la grève nationale pour
obtenir la suspension immédiate de la mise en oeuvre de la réforme, l’abrogation
du décret sur les rythmes scolaires et pour une autre réforme. Les enseignants et
les agents et les fonctionnaires territoriaux étaient en grève et ont manifesté
massivement.
Pour toute réponse, Vincent Peillon prétend d’une part annualiser les obligations
de services des enseignants du primaire assurant des fonctions de remplacement
ou exerçant sur des postes fractionnés et d’autre part élargir l’abaissement des
taux d’encadrement à l’ensemble des activités extra scolaires.
Les personnels et les élèves devraient donc faire les frais de la réforme.
La réforme des rythmes, mise en place à la rentrée 2013 pour un peu plus de
20 % des écoliers, fait apparaître de grandes difficultés. Déjà de nombreuses
communes annoncent leur refus de la mettre en place en 2014.
En faisant glisser les missions d’enseignement de l’Éducation nationale vers les
communes, elle crée de graves inégalités de traitement sur le territoire, et crée
une confusion entre scolaire et périscolaire (locaux, activités…).
Elle va à l’encontre de l’intérêt des enfants et de celui de l’ensemble des acteurs
concernés.
Cette réforme bâclée a été mise en oeuvre contre l’avis d’une majorité des
personnels et de leurs organisations syndicales, elle a été imposée sans les
moyens d’encadrement nécessaires.
C’est un échec pour Vincent Peillon et ceux qui le soutiennent encore, le ministre
doit en tirer les conséquences et retirer son décret.
A l’intersyndicale du 20 novembre, au siège du SNUipp-FSU, les organisations
Fédération des Services Publics CGT, CGT Educ’action, FNEC-FP-FO, Fédération
SPS-FO, SUD-Éducation, Fédération SUD Collectivités Territoriales ont pris acte
positivement de la proposition du SNUipp d’appeler les enseignants du 1er degré
à la grève sur une plate-forme qui revendique notamment la suspension de la
réforme des rythmes.
Le ministre ne peut se prévaloir d’aucun consensus, il doit répondre au
personnel, il doit répondre à la grève.
Pour l’unité d’action de l’ensemble des personnels concernés, les organisations
syndicales, Fédération des Services Publics CGT, CGT Educ’action, FNEC-FP-FO,
Fédération SPS-FO, SUD-Éducation, Fédération SUD Collectivités Territoriales,
réunies en interfédérale le 21 novembre 2013, appellent l'ensemble des
personnels du 1er degré ainsi que les personnels des collectivités territoriales,
animateurs, éducateurs territoriaux, enseignants artistiques territoriaux et
ATSEM, adjoints techniques … à faire grève le jeudi 5 décembre 2013, pour
obtenir la suspension immédiate de la mise en oeuvre de la réforme et
l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.
Nos organisations appellent leurs instances locales et départementales à se
réunir en intersyndicales et en assemblées générales avec les personnels, dans le
cadre unitaire le plus large possible, pour assurer le succès de la grève du 5
décembre et des suites à donner à cette lutte pour imposer une autre réforme.
Les organisations syndicales se réuniront à la suite du 5 décembre dans l’unité la
plus large possible pour faire le point sur la poursuite du mouvement pour faire
aboutir ces revendications.
Le 21 novembre 2013

Posté par celchop à 20:49 - - Permalien [#]
Tags : ,